L’histoire de Jannarelly

Anthony Jannarelly (à gauche) et Frédéric Juillot (à droite).

Anthony Jannarelly (à gauche) et Frédéric Juillot (à droite).

 
 

Le designer automobile français Anthony Jannarelly a connu un parcours assez exceptionnel. Après avoir dessiné la Lykan HyperSport pour W Motors, la toute première supercar produite au Moyen-Orient et vendue plus de 3 millions de dollars pièce, il crée sa propre société, toujours à Dubaï (Émirats arabes unis) en 2015.

“ On me demandait souvent quelle voiture je conduisais, si j’avais une Lykan. J’expliquais que non et je me suis alors demandé quelle serait la voiture que j’aimerais avoir au quotidien. J’ai commencé à dessiner cette voiture (la Design-1) dans l’avion pour rigoler. Puis j’ai rencontré mon partenaire, Frederic Juillot, qui fabriquait des bateaux et des pièces composites, également à Dubaï. À la base, je ne voulais construire qu’une voiture, pour moi, et je cherchais quelqu’un pour m’aider à faire une carrosserie. On a intégré un moteur V6 atmosphérique 3.5 litre d’origine Nissan, puis on a commencé à communiquer sur internet pour voir si ce projet pouvait aussi intéresser d’autres gens. On a rapidement vu que la voiture suscitait beaucoup d’enthousiasme. On a alors décidé d’aller plus loin en créant notre propre marque : Jannarelly était née.”

Depuis le constructeur s’est largement développé et Jannarelly commercialise la Design-1 en Europe, aux USA et au Moyen-Orient avec succès. Si la Design-1 sera produite à 499 exemplaires, la marque travaille déjà sur les prochains modèles.